L’évolution de l’engagement bénévole associatif en France, de 2010 à 2022

L’association France Bénévolat a publié une étude retraçant l’évolution de l’engagement bénévole en France entre 2010 et 2022 (JA 2022, n° 657, p. 6). Ce travail, réalisé par l’IFOP auprès d’un échantillon de plus de 3 000 personnes, a reçu le soutien du Crédit mutuel et l’appui de Recherches & Solidarités.

S’agissant du bénévolat associatif, l’étude enregistre une forte baisse depuis le début de la pandémie. Avec 11 millions de bénévoles, ce type d’engagement est au plus bas sur la période étudiée – il concernait 12 millions de personnes en 2010 et 13 millions entre 2013 et 2019.

Si cette tendance à la baisse concerne toutes les générations, elle est plus marquée chez les tranches d’âge les plus âgées, dont l’engagement connaît une baisse constante depuis 2010, et pour les actifs de 35 à 49 ans depuis la crise sanitaire.

Pourtant, le bénévolat occasionnel connaît une progression continue depuis 2016 et sa croissance n’a pas été enrayée par la pandémie, contrairement aux formes de bénévolat denses et régulières.

Les taux d’engagement associatif restent en 2022 plus élevés chez les personnes diplômées du supérieur et se portent principalement sur le secteur du social-caritatif.

Guide : L’évolution de l’engagement bénévole associatif en France, de 2010 à 2022